La charte du CEC

Charte du Comité Européen de Coordination (CEC)

1. Le CEC a comme partenaires des organismes qui selon l’article 3 des statuts du CEC ont pour mission notamment au niveau régional :

  • L’insertion sociale et professionnelle et la lutte contre l’exclusion,

  • L’intégration des personnes handicapées dans la société,

  • L’égalité des chances,

  • La formation et l’éducation tout au long de la vie,

  • Le développement durable,

  • La promotion de la diffusion de bonnes pratiques, de l’information et de la formation auprès des partenaires du CEC,

  • Le développement de l’intégration européenne.

  • Les partenaires du CEC se situent dans la perspective de faire partie d’un réseau européen qui leur permet d’échanger expériences et bonnes pratiques, soit dans le cadre de programmes européens, soit à l’occasion de manifestations organisées par le CEC.

  • Certains partenaires développent une action d’insertion socioprofessionnelle des  publics en difficulté en se situant dans une perspective d’économie sociale et solidaire créatrice d’emplois pour le public concerné dans la perspective d’assurer la pérennité de l’action entreprise.  Ils souhaitent développer des actions en commun, dans le cadre du CEC, actions qui seront entreprises en liaison avec les milieux socio-économiques soit encore avec les autorités régionales concernées.

2. Les initiatives mises en œuvre par les différents partenaires du CEC font apparaître deux domaines d’actions spécifiques :

3. Le CEC combine dans son action cette double approche répondant à la spécificité de ses membres par ailleurs tous attachés au développement de l’intégration européenne.

Les services rendus par le CEC à ses partenaires, (information, contacts, participation aux programmes communautaires) sont évidemment de même nature et de même importance quelque soit la nature des initiatives

4. Le CEC développe également les principes de la multiculturalité.  Celle-ci doit intervenir notamment dans la réflexion qu’il convient d’entreprendre dans le domaine de l’éducation et de la formation tout au long de la vie.

5. Il conviendra, sur base de cette multiculturalité,  de permettre aux membres du CEC, d’échanger leurs points de vue sur la richesse de leur diversité culturelle et de leurs expériences pratiques nationales, ce qui permettrait d’approfondir le sentiment d’identité européenne fondée sur des valeurs communes (solidarité, respect de l’autre, liberté d’opinion, valeurs éthiques), fondement d’une citoyenneté européenne, en prenant en compte les principes retenus par la Charte européenne des Droits Fondamentaux.


 

Informations supplémentaires